Qui sommes-nous ?

Description

Assaut sexuel secours est un Centre d’aide et de luttes contre les agressions à caractère sexuel (CALACS). C’est un organisme communautaire, féministe et sans but lucratif, qui offre des services confidentiels et gratuits aux femmes et aux adolescentes ayant vécu une ou des agressions à caractère sexuel, récentes ou passées. Nous offrons un lieu sécuritaire, où chaque femme sera écoutée, crue et respectée et ce, sans distinction de race, de religion, d'orientation sexuelle ou de culture.


Mission

Le CALACS travaille à enrayer la violence sexuelle sous toute ses formes et lutte pour l’amélioration des conditions de vie des femmes, plus particulièrement celles victimes d’agressions à caractère sexuel.

Voici les valeurs de base lors de nos interventions avec les femmes:

ÉGALITÉ:
Les relations égalitaires, ouvertes et intègres sont à la base de toute forme d’intervention auprès des femmes qui fréquentent le Centre.

RESPECT:
Nous assurons le respect des droits, des choix et du rythme des femmes qui fréquentent le Centre.

SOLIDARITÉ:
Nous avons pris un engagement collectif afin de favoriser la prise de parole des femmes et leur implication dans les actions visant l’égalité et la justice sociale. Nous assurons l’appui aux luttes visant l’enrayement des violences subies par les femmes, plus particulièrement en matière d’agression à caractère sexuel. Nous visons à soutenir, à faire ensemble, en incluant les femmes davantage discriminées et les femmes qui utilisent les services. Nous prônons des actions menant à une société plus juste et équitable envers les femmes, dans leur globalité.

L’APPROCHE FÉMINISTE :

L'intervention féministe repose sur une lecture socio-politique qui soutient que la source des problèmes vécus par les femmes n'est pas d'ordre intrapsychique. Dans cet esprit, les problèmes reliés au bien-être personnel et social des femmes sont le résultat de l'oppression spécifique qu'elles ont vécue.

« Par conséquent, l'intervention féministe ne vise pas à aider les femmes à s'adapter aux conditions sociales qui contribuent à les opprimer » (Legault, 1908 et al. in Vandal, 1997b : 25), mais bien à ce qu'elles reprennent du pouvoir sur leur vie.

Source : Calacs Abitibi (Amos)